Naissances dans le chaos de Léo Sexer, Martine Papiernik

chaos1

Séquence 1

La nuit viennent les loups dans la chambre des enfants, les cauchemars rampent et disent des mots en sourdine dans la chambre des parents. Le grand monstre voilé de deuil enveloppe les maisons qui soupirent. Les oreilles rabattues, aux aguets, il respire, il attend, il écoute les grondements du monde. Qui va sortir des ténèbres ce soir ? Les œufs, qu’il a fécondés dans les entrailles de la terre, vont donner naissance à la génération des monstres de demain. Quelles demeures, pleines de murmures, de râles, de rires et de désirs vont disparaître, détruites par ces gestations tumultueuses ?
Il attend, il guette, il écoute les grondements de la terre …

<##splitwww##><##splitmob##><##splitpay##>
chaos2

Séquence 2

Les monstres se réveillent au centre du chaos. Naissances telluriques. Aucune femme n’est à l’origine de cette mise au monde. La mise à mort de la naïveté, de la candeur, de l’Eden soit disant habité et abandonné par Adam et Eve est depuis longtemps programmée. Le nouvel homme sort de terre, s’immobilise, ravage le temple de la sagesse qu’il porte pourtant sur son dos comme un sarcophage. Il se déplie, respire l’air du monde qu’il va conquérir. Son cou se déplie, sa face encore aveugle et déjà vieille se réchauffe aux feux de la terre. Ses petits yeux recouverts de paupières opaques vont bientôt s’ouvrir, et comme un nouveau-né, il va voir naître le jour. Il se croit immortel. Ce qu’il ne sait pas c’est que les monstres hermaphrodites meurent aussi. Seule la mort est immortelle. Les animaux troglodytes l’accompagnent, têtards et ancêtres de rats tout juste sortis de l’eau des marécages et de la préhistoire. Un monde nouveau avez-vous dit ?

<##splitwww##><##splitmob##>
chaos3

Séquence3

Les naissances s’enchaînent, la poussière du chaos retombe sur le sol déchiré. Le dernier monstre apparaît, sa tête énorme et ronde oscille, son regard oblique balaie le paysage.
Les miradors sont déjà prêts qu’il va poser aux quatre coins de l’horizon.

<##splitwww##><##splitmob##>
chaos4

Séquence 4

Le minotaure, le gardien du temple, s’est échappé de la tour. Il s’est arraché aux sagaies que les hommes avaient forgées pour le retenir prisonnier. Il est le nouveau maitre du monde, le géant, le dompteur, le ravisseur, le destructeur. Il va enfermer les hommes derrière les murs. Il déconstruira la beauté, les livres, et jusqu’aux lettres qui les tressent. Il ordonnera aux monstres surgis des abîmes de creuser les derniers charniers de l’histoire.

.

  • Rédigé par carmen - 24/02/2012 17:26:08

    Terrible vision apocalyptique d’un monde angoissant, poétique mais tellement noir !

chaos1

Séquence 1

La nuit viennent les loups dans la chambre des enfants, les cauchemars rampent et disent des mots en sourdine dans la chambre des parents. Le grand monstre voilé de deuil enveloppe les maisons qui soupirent. Les oreilles rabattues, aux aguets, il respire, il attend, il écoute les grondements du monde. Qui va sortir des ténèbres ce soir ? Les œufs, qu’il a fécondés dans les entrailles de la terre, vont donner naissance à la génération des monstres de demain. Quelles demeures, pleines de murmures, de râles, de rires et de désirs vont disparaître, détruites par ces gestations tumultueuses ?
Il attend, il guette, il écoute les grondements de la terre …

<##splitwww##><##splitmob##><##splitpay##>
chaos2

Séquence 2

Les monstres se réveillent au centre du chaos. Naissances telluriques. Aucune femme n’est à l’origine de cette mise au monde. La mise à mort de la naïveté, de la candeur, de l’Eden soit disant habité et abandonné par Adam et Eve est depuis longtemps programmée. Le nouvel homme sort de terre, s’immobilise, ravage le temple de la sagesse qu’il porte pourtant sur son dos comme un sarcophage. Il se déplie, respire l’air du monde qu’il va conquérir. Son cou se déplie, sa face encore aveugle et déjà vieille se réchauffe aux feux de la terre. Ses petits yeux recouverts de paupières opaques vont bientôt s’ouvrir, et comme un nouveau-né, il va voir naître le jour. Il se croit immortel. Ce qu’il ne sait pas c’est que les monstres hermaphrodites meurent aussi. Seule la mort est immortelle. Les animaux troglodytes l’accompagnent, têtards et ancêtres de rats tout juste sortis de l’eau des marécages et de la préhistoire. Un monde nouveau avez-vous dit ?

<##splitwww##><##splitmob##>
chaos3

Séquence3

Les naissances s’enchaînent, la poussière du chaos retombe sur le sol déchiré. Le dernier monstre apparaît, sa tête énorme et ronde oscille, son regard oblique balaie le paysage.
Les miradors sont déjà prêts qu’il va poser aux quatre coins de l’horizon.

<##splitwww##><##splitmob##>
chaos4

Séquence 4

Le minotaure, le gardien du temple, s’est échappé de la tour. Il s’est arraché aux sagaies que les hommes avaient forgées pour le retenir prisonnier. Il est le nouveau maitre du monde, le géant, le dompteur, le ravisseur, le destructeur. Il va enfermer les hommes derrière les murs. Il déconstruira la beauté, les livres, et jusqu’aux lettres qui les tressent. Il ordonnera aux monstres surgis des abîmes de creuser les derniers charniers de l’histoire.

.

01/2011 : La carpe et la mort > Lire
01/2011 : Poupées > Lire
01/2011 : La dame du parc > Lire
05/2014 : Pavots > Lire
06/2012 : Mortels Désamours > Lire
10/2013 : Le lapin bleu de petit paul (1/20) > Lire
11/2013 : Le lapin bleu de petit paul (2/20) > Lire
12/2013 : Le lapin bleu de petit paul (3/20) > Lire
12/2013 : Le lapin bleu de petit paul (4/20) > Lire
01/2016 : Le lapin bleu de petit Paul > Lire
06/2016 : Nobel sur Rhone > Lire
05/2014 : Pavots > Lire
10/2011 : Le surveillange > Lire
04/2012 : La morte > Lire
05/2012 : L’écouteur > Lire
03/2020 : Et dans ses veines coulait la sève > Lire
06/2013 : L’ivresse des auteurs > Lire
10/2013 : Du vent dans les toiles > Lire
Plus de lecture à venir ...
La Chronique > Lire
Amitié entre communautés > Lire
Beb Jahanem, la porte de l’enfer > Lire
Soeurs > Lire
Broken Glass > Lire
Vous devez être connecté pour pouvoir utiliser cette fonction

Vous entrez dans l'espace abonné

Cela consommera 1 crédit de lecture

Vous entrez dans l'espace abonné

Cela consommera 1 crédit de lecture

Vous entrez dans l'espace abonné

Vous n'avez plus de crédit pour lire ou offrir ce texte, vous pouvez en acheter à nouveau ou vous abonner

Acheter 5 crédits (1 €)

Abonnez-vous (10 € par mois)